Horse's World

Une partie du net qui m'est réservée afin de raconter ma vie au milieu des chevaux. Mes exploits, mes victoires, mais aussi mes défaites. Résumés de mes journées au club également, ma vie tout simplement =)

09 mars 2008

Lollipop's : Qui est-ce?

Je pense qu'une petite présentation s'impose, afin que vous puissiez mieux cerner l'auteur du blog, non? x]
Bien, j'ai donc créé ce petit sujet en vue de vous en apprendre plus sur moi.
Tout d'abord, je m'appelle Laura, et j'ai quinze ans. Je vis dans le Sud de la France, dans un petit village pas très loin de Marseille, un petit village qui a encore cette ambiance de campagne tant aimée, cette ambiance que l'on retrouve souvent en vacances. N'allez pas croire que je me crois en congés toute l'année surtout ! C'est loin d'être aussi simple malheureusement 8]
J'ai la chance de pouvoir vivre autant en maison de village qu'en villa avec piscine, puisque mes grands parents qui habitent à deux pas de ma maison m'accueillent quand je le souhaite. Pratique l'été quand il fait très chaud !

On m'a mise sur le dos d'un cheval dès mes six ans environ, dans un club de Gèmenos, plus connu sous le nom de " l'écurie des Plaines ". C'est chez eux que j'ai appris à découvrir le cheval. J'ai malheureusement arrêté quelques temps après. Pour moi, l'équitation ne m'interessait pas en réalité. Je préférais l'animal en lui même, et pouvoir les admirer dans le champs près de chez mes grands parents me suffisait amplement. Peut -être que si je vous parliez un peu plus de ce fameux champs vous éclairera d'aventage..

Tout a commencé un jour où je revenais du village avec ma mamie. Nous marchions beaucoup avant, et nous empruntions beaucoup de petits sentiers pour regagner la maison. Et ce jour là, nous en avons pris un, qui nous faisait traverser tout le lotissement. Et c'est en apercevant un peu plus loin un groupe d'enfants de mon âge agglutinés contre une barrière de bois que j'ai compris ce qu'il se passait: Dans le champs qui était vide depuis ma naissance se trouvait une merveilleuse jument noire à la carrure d'un cheval de course. J'en suis tout de suite tombée amoureuse, et chaque jour, j'allais la voir pour lui parler et lui porter du pain dur. J'y passais mes après midis entiers, et on était même obligé de venir me chercher pour que je me décide à rentrer dans la maison. Malheureusement, j'ai oublié le nom de cette jument, car elle n'est pas resté bien longtemps.
A force d'y passer du temps, j'ai fini par rencontrer sa propriétaire: une jeune fille qui habitait juste deux maisons plus loin que la mienne, mais aussi sa maman, qui était d'ailleurs plus accueillante, et qui me donna rapidement l'autorisation de rentrer dans le paddock quand bon me le semblait pour panser la jument ou jouer avec elle. Pour moi, c'était comme un rêve qui se réalisait, car dès mon plus jeune âge, j'avais commencé à réclamer un équidé.

Mais ça n'a pas bien duré longtemps, car la jument est partie. La maman de sa propriétaire m'expliqua que le vendeur avait fait croire à sa fille qu'elle était une jument jeune et pleine d'énergie, mais après la visite du vétérinaire, c'était en réalité une ancienne jument de club âgé d'une quinzaine d'années. Et ça n'avait apparament pas plu à sa propriétaire, qui lui offrit alors une retraite dans le Nord de la France il me semble. Enfin, c'est ce qu'on m'avait dit.
Le champs fût à nouveau vide durant quelques années, et c'est par le biais de photos et de la télévision que je pouvais observer à nouveau les chevaux. Mais le champs fût à nouveau habité par une nouvelle jument. La propriétaire l'avait acheté quelques années après, et lui avait donné le nom d'Athéna. Très belle jument grise pommelée, qui devint rapidement mon amie, comme l'autre jument. Et à nouveau, je passais mes journées là bas à m'amuser avec elle, à lui parler...
Puis,elle fût accompagnée quelques mois après d'une ponette noire qui, qui attendait un heureux évènement. Malheureusement,juste avant la naissance du poulain, elle eut un accident: on m'a dit qu'elle avait glissé dans la rivière derrière le paddock,et qu'elle n'avait pas survécu. Seul le poulain avait été sauvé, et c'est alors que tous les jours j'allais le voir chez la propriétaire d'Athéna afin de pouvoir lui donner le biberon de lait. Elle s'appelait Miracle. Mais la présence de sa mère lui fût indispensable, et c'est pourquoi elle nous quitta très rapidement, aux regrets de tous. Et je ne sais pour quelle raison, Athéna et l'autre ponette disparurent tout aussi vite. C'est à ce moment là que je ne voulais plus entendre parler des chevaux, j'avais vécu quelque chose qui m'avait tracassé, même s'ils ne m'appartenaient pas, j'avais tissé des liens avec eux, et les perdre soudainement pour on ne sait quelle raison n'est jamais agréable.

J'étais donc décidé à vivre ma vie normalement et à m'abrutir devant la télévision comme tous goss de mon âge. Ce qui, d'ailleurs n'a pas duré très longtemps puisque l'envie de revoir ces splendides animaux me prit brusquement. Je fus alors inscrite dans plusieurs centres équestres, mais dans aucun je ne réussis à m'y sentir à l'aise.

Aujourd'hui, j'ai décidé de tout reprendre à zéro: Je sais monter à cheval, mais j'ai besoin de me prouver que je suis capable de faire bien plus que de monter sur son dos et de le laisser avancer. Je suis inscrite dans un centre équestre fantastique, le centre équestre de Nans les Pins, où j'ai décidé de monter dans un groupe de galop 2 afin de réapprendre toutes les bases, et de pouvoir mieux monter les grades. Et c'est grâce à ce blog que vous pourrez alors admirer mes progrès au fil de mes cours.
Si tout va bien, ma maman devrait bientôt me rejoindre, et je suis heureuse de pouvoir enfin partager cette passion avec elle...

Posté par HorsesWorld à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire